3 octobre 2016

Le manque




Parfois, je me sens mal, et je ne sais pas dire pourquoi. En moi, il y a de la colère, de la tristesse, de l'agressivité et du stress. Mais je ne comprends pas pourquoi. Et puis, soudain, je me souviens. Je mets le doigt dessus, et au fond ça paraît évident. C'est Elle qui me manque. Terriblement. Après toutes ces années, ce manque étouffant persiste.

Ce n'est pas tant une absence, car je la sais à mes côtés. Elle est là quand, au moment de descendre du train, la pluie s'arrête de tomber. Quand je suis trop stressée avant un oral, mais que tout se passe bien en fin de compte. Quand je me sens perdue le soir, mais que tout semble clair le lendemain matin. Quand j'entends certaines chansons. Quand je vois certaines photos. Quand un chouette événement arrive. Je sais que c'est elle. 

Mais pourtant, tout est différent. Aujourd'hui, certains mots autrefois anodins me rendent tristes. Aujourd'hui, je ne peux plus entendre certaines chansons sans pleurer. Les questions les plus basiques deviennent, pour moi, un supplice. Parfois, une seule remarque peut me mettre hors de moi. Et il faut s'accoutumer à cela. À rester la plus "normale" possible lorsqu'on me pose une question sur elle. À ce que les gens me demandent pourquoi je change subitement de station de radio lorsqu'une chanson commence. À me sentir, par moment, terriblement vide. 

Le manque, au final, c'est ça. Sentir une présence sans jamais pouvoir la serrer dans ses bras, ou la voir de ses propres yeux. C'est devoir se souvenir de merveilleux moments, tout en sachant qu'on ne pourra plus jamais en construire avec cette personne. C'est parfois se rappeler brutalement la triste réalité, l’événement qui a bouleversé ma vie, et ça me prend au ventre et à la gorge. 

Mais j'ai vite compris que deux options se dessinaient : mourir aussi, d'une certaine manière, ou vivre pour deux. Et je suis heureuse d'avoir opté pour la seconde proposition. Il faut de la force, du courage, et de la patience. Mais désormais, j'en ai pour deux aussi. Et je sais qu'elle est toujours là et qu'elle restera à jamais. 

Maman



  



Réactions :

:
  1. Magnifique texte, je t'envoie pleins d'ondes positives ! Sois forte !

    Bisous ma belle,
    http://blondsmind.fr/

    RépondreSupprimer
  2. Magnifique texte, je t'envoie pleins d'ondes positives ! Sois forte !

    Bisous ma belle,
    http://blondsmind.fr/

    RépondreSupprimer