19 février 2017

Trouver son équilibre






Bien le bonjour l'ami!

Mon titre d'article fait flipper hein? Sérieusement, on a déjà tous pensé à ce fameux "équilibre" à trouver et qui nous permet de concilier vie professionnelle et vie privée. Généralement, j'y parviens plutôt bien, je suis quelqu'un d'organisé et je trouve toujours le moyen de m'octroyer des petits moments rien qu'à moi. Seulement voilà. 
Ma rentée a eu lieu début février, et je vous avoue que depuis je nage un peu. Du moins c'est l'impression que j'ai (et parfois il y a un monde entre la réalité et ce qu'on s'imagine, on est bien d'accord). Entre les cours, le travail au kot, mon chéri, ma famille, mes moments "rien qu'à moi", mes loisirs, mes objectifs personnels, etc. J'ai franchement la sensation que je suis dépassée. Alors c'est vrai qu'en ce moment c'est un peu la folie car en plus de la semaine de travail/de cours, on a des week-end chargés, du coup la fatigue s'installe (avec son amie la flemme). Et la fatigue entraîne le stress. Et là, c'est le drame. 



| Pas assez de temps en une journée |

C'est ce que je me répète tous les soirs depuis deux semaines. Parfois c'est positif : "j'ai passé une trop bonne journée, dommage que ça puisse pas durer un tout petit peu plus". Parfois, c'est négatif à fond les ballons : "j'ai pas fait la moitié de ce que j'avais prévu". Le résultat est le même : je me sens sans cesse en retard, pressée, impatiente. Dur dur de se détendre. 

| Trop de trucs à faire |

Dans quelques mois je devrai remettre mon mémoire. Et 4 autres travaux. Bim. La fille organisée qui est en moi a déjà planifié les 6 prochaines semaines, donc pas de panique me direz-vous... Mais quand même, j'ai l'impression de crouler sous les choses à faire, au-delà de ces travaux à écrire. Prendre rendez-vous avec machin, avancer dans mes lectures, trouver une problématique, ... Et essayer (désespérément) d'intégrer des activités agréables comme blogger, aller au ciné, faire du sport, etc. 

| Elle panique, elle panique, elle panique |

Comme je suis un peu en mode speed, le stress n'a pas tardé à faire son apparition. Et en ce moment, je flippe pour tout : cours, travaux, examens, santé, blog, bien être. Je commence même à culpabiliser de regarder un épisode de Gossip Girl (je ne m'en lasserai jamais) alors que je pourrais faire quelque chose de plus productif. Et j'ai peur quand j'ai mal à la gorge. Voilà voilà. 



| Lâcher prise? |

Ce sera clairement mon objectif de cette semaine je pense. Dans ces moments où tout semble aller à du mille à l'heure, il est très important de s'écouter et de savoir dire stop, même si ça peut paraître contradictoire. Regardons les choses en face : je ne suis pas en train de jouer ma vie, rien de grave, à l'heure actuelle, ne peut m'arriver. Malgré la fatigue, je suis plutôt en forme, je trouve le temps de faire du sport tous les jours. Et là ça commence à faire tilt : même si je panique et que je me sens dépassée, en fait, je réalise que j'y arrive. Travailler? Je le fais. Aller en cours? Je le fais? Faire attention à moi? Je le fais. Me détendre? Je le fais (Gossip Girl forever). Voir ma famille/mon chéri/mes amis? Je le fais. 

| Croire en soi |

Finalement, c'est ça la clé. Il faut savoir se faire confiance, être capable de prendre du recul et se dire "je peux le faire et je vais le faire". Et quand la fatigue se fait sentir, il faut prendre le temps de souffler, sinon c'est la panique assurée. Si c'est bien de s'y mettre à l'avance, il ne faut pas oublier qu'on a du temps ("nan mais attendez, entre février et mai y'a que 3/4 mois hein!")

Breeef. Il fallait que je vide un peu mon sac sur ce sujet, après une journée à me demander "mais pourquoi je flippe comme ça pour rien?" ou "comment je vais faire pour tout combiner?". Le fait de mettre mes pensées par écrit me rassure déjà, et me fait comprendre que j'ai tendance à paniquer un peu trop vite sans me rendre compte que je remplis mes objectifs malgré tout... Allez, on souffle un grand coup, et on se met en condition pour la nouvelle semaine! 

À très vite




  



Réactions :

:

Poster un commentaire