29 juin 2017

Bye Bye Pilule



Bien le bonjour l'ami!

En mars dernier, j'ai pris une grande décision : arrêter la pilule (ça c'est de l'entrée en matière)

Cela faisait un moment que j'y pensais, mais sans trop de sérieux. À vrai dire, j'avais du mal à m'imaginer sans la pilule, comme s'il n'y avait que ce moyen de contraception qui vaille. Et puis à force d'effets indésirables (problèmes de peau, chutes de tension et j'en passe), et après quelques discussions avec ma gyné, j'ai fait mon choix (après environ 6 ans de bons et loyaux services)(ahum)

J'ai officiellement arrêté de prendre la pilule le mercredi 10 mai, c'est donc tout récent, et j'ai pensé qu'un article à ce sujet pourrait en intéresser plus d'une, car la pilule semble au centre de tous les débats en ce moment. Je tiens à préciser que mon objectif n'est pas du tout de forcer la main et de dire "arrêtez la pilule absolument!", mais juste de donner mon ressenti, et éventuellement donner quelques conseils. Chacune est libre ! :) (#amen)

• Chère pilule, tu ne me conviens pas 

Voilà, tout est dit. Allez, à la prochaine.
(#OscarDeLaMeilleureBlague)

Ce qui m'a le plus marquée dans ce looong questionnement sur la pilule et puis à partir de son arrêt, c'est le nombre d'effets secondaires qu'elle me donnait, et que je ne soupçonnais même pas! Les migraines, les sautes d'humeurs, les problèmes de peau (sachant que, même ado, je n'avais aucun souci à ce niveau-là), et toute une panoplie de problèmes hormonaux difficiles à gérer. Le décor est planté.



• De la joie d'avoir une gyné compréhensive 

Je sens que je vais faire des jalouses, mais c'est bel et bien ma gyné qui m'a conseillé d'arrêter la pilule. C'est pour cette raison que ça me choque de lire sur d'autres blogs que les médecins sont si peu compatissants vis-à-vis de leurs patientes. Chacune devrait se sentir libre de faire ce qu'elle veut, et c'est dommage de voir que certains médecins prennent la décision à votre place. J'ai eu beaucoup de chance à ce niveau-là, et j'ai été très bien conseillée. 

• Les appréhensions 

Evidemment une telle décision ne s'est pas prise sans quelques (gros) doutes : et si ça ne change rien? Et si c'est encore pire après l'arrêt? Et si les autres moyens ne me conviennent pas? Et si je tombe enceinte? Autant de questions qui m'ont travaillée pendant de nombreuses semaines. 
Je me suis rapidement tournée vers le DIU (hormonal), ce qui m'a valu d'autres moments de panique ("oh my goood, je vais avoir super maaaal ouiiiiiin")(oui, j'ai un côté chochotte)

Update : j'ai vu que le choix du stérilet hormonal a semblé illogique pour certaines d'entre vous, mais en réalité il contient bien moins d'hormones que la pilule, et celles-ci sont diffusées localement, ce qui n'est pas le cas avec la pilule. De plus je n'ai pas cherché à me débarrasser à tout prix des hormones, mais simplement à trouver un moyen de contraception qui me convienne mieux! :)



• Les témoignages qui n'aident pas 

Comme toute personne un tantinet effrayée qui se respecte, je me suis rendue sur Internet afin d'obtenir plus amples informations (#LaMauvaiseIdée). Autant vous dire que ça a tout fait sauf me rassurer : entre les filles qui expliquent comment elles ont pris 15kg en arrêtant la pilule, celles qui ont eu affaire à l'acné pendant des années, et celles qui ont souffert le martyr à la pose du DIU... J'étais en joie (entendez : en larmes)(Chochotte level 10)



• Le jour J 

Je n'ai pas envie de m'étendre sur le sujet, surtout vu ce que je viens d'écrire. Je pense que tout varie d'une personne à l'autre, selon notre capacité à gérer/supporter le stress et la douleur. Mais sachez une chose : on y survit, n'allez pas vous imaginer un moment abominable. Et j'ai surtout envie d'insister sur ce sentiment de libération qui t'envahit une fois que c'est fait, et que tu réalises que tu es tranquille pour 3 ans (à moins qu'il y ait un petit souci, mais ne voyons pas le mal partout). Pour infos, la pose coûte 150 euros (+ le prix d'une consultation), et une partie peut être remboursée par la mutuelle. 



• Et maintenant? 

Ce sentiment merveilleux de libération, je l'ai toujours. Je me suis rarement sentie aussi légère que depuis que je ne prends plus la pilule. Plus besoin de penser à prendre le comprimé tous les jours, plus besoin de sans cesse calculer quand nos amis les coquelicots (jolie métaphore, hein?) vont tomber. Arrêter la pilule m'a vraiment poussée à lâcher prise. Et ça fait du bien! 

Sinon, au-delà du fait que, forcément, mes cycles sont en train de changer, je n'ai pour le moment aucun effet indésirable. Ma peau est redevenue lumineuse, ses rougeurs s'estompent et je n'ai plus aucune imperfection ; je n'ai pas nécessairement de sautes d'humeur (pas plus qu'avant en tout cas)(bonjour je suis schizophrène) ; j'ai eu quelques douleurs durant les jours qui ont suivi la pose, mais maintenant c'est fini. Bref, je pense avoir fait le bon choix! 



J'espère que cet article a pu aider un tantinet celles qui se poseraient des questions à propos de leur moyen de contraception, ou celles qui hésitent encore à franchir le cap. Par contre, même si l'arrêt de la pilule me fait un bien fou, je continue de penser qu'elle est ce qui correspond le mieux à certaines filles, c'est pourquoi il est primordial d'en parler avec son médecin avant de prendre une décision! 

On se retrouve très vite pour de nouvelles aventures


Tu as vécu une expérience similaire? 

Sélection Humeurs sur Hellocoton, merciiii



  



Réactions :

:
  1. Hellow la belle ~
    Moi j'ai été obligée de prendre la pilule pendant plusieurs mois à cause du traitement contre l'acné. Mais j'ai arrêté après, car je n'avais aucune envie de continuer. Certes, j'ai pris 10/15kg par la suite, mais au moins je suis libre. Ma gynéco me pose souvent la question si j'en ai besoin (j'ai l'impression qu'elle est pro-pilule) mais à chaque fois je dis que je n'en veux pas et elle n'insiste pas.
    Contente de voir que tu te sens mieux maintenant !
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello! :)
      Oui c'est sûr que le principal c'est de se sentir mieux, c'est le but ! :) C'est chouette que ta gyné soit quand même compréhensive, c'est vrai qu'il y a beaucoup de médecins "pro-pilule" et c'est dommage...

      Belle journée et merci pour ton commentaire! :)

      Supprimer
  2. J'aimerai tellement être à ta place et pouvoir arrêter cette pilule en continue mais malheureusement avec l'endométriose il n'y a même pas le choix. Si j'arrête je vais souffrir à un point inimaginable. En tout cas j'ai adoré ton article :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment une saleté l'endométriose... Courage en tout cas!

      Merci beaucoup, contente qu'il t'ait plu ! :)

      Supprimer
  3. Hey !

    J'ai arrêté la pilule il y a quatre ans maintenant. Une véritable libération !
    C'était une micro-dosée, mais elle me causait pas mal de soucis. Et comme toi, je m'en suis surtout rendue compte à l'arrêt.

    J'ai découvert il y a peu qu'on devait arrêter progressivement, comme avec les médicaments ... Moi, j'ai stoppé net d'un coup ! Résultat : j'ai perdu du poids, pour revenir à mon poids de forme d'avant prise. Bon .. L'acné est revenue mais tous les autres effets ont disparu !

    J'ai testé la pose du DIU, mais en cuivre. J'avoue, j'ai eu vraiment mal. D'ailleurs, il n'a jamais pu rentrer (donc ma douleur venait sans doute du fait que j'ai un col trop étroit !), et j'ai abandonné l'idée d'essayer une seconde fois. Mais comme tu le dis, ce n'est pas non plus la boucherie ! C'est juste un pincement, une sensation bizarre sur un muscle que tu n'as jamais touché.

    Merci pour cet article. Et bravo pour ta gyné. Ca fait du bien d'apprendre que petit à petit, les mentalités changent et que les patientes sont enfin écoutées et réellement conseillées !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme toi je l'ai arrêtée d'un coup, une fois que ma dernière plaquette s'est terminée, je n'en ai plus recommencer...
      Pour le DIU c'est sûr que ce n'était pas un moment de plaisir haha, mais je suis contente de l'avoir fait! :)
      Comme tu dis, ça fait du bien d'être bien conseillée, par un médecin qui ne veut pas absolument te faire prendre la pilule! :)

      Merci pour ton témoignage! :)

      Supprimer
  4. Le stérilet hormonal estctres controversé avec énormément d'effets secondaires j'espère que ça ne sera pas ton cas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que cela varie d'une femme à l'autre, nous sommes toutes différentes! :) Mais personnellement, tous les effets secondaires que j'ai pu lire à propos des stérilets hormonaux, je les avais avec la pilule, et je ne les ai plus maintenant... Donc ce n'est pas une fatalité! :)

      Supprimer
  5. Coucou !
    J'ai eu pas mal de problème de peau vers mes 20 ans , ma dermato m'a alors prescrit la pilule pour régler tout ça . Au bout d'1 mois ou 2 plus de boutons , mais j'ai dû faire face à d'autres ennuis : des douleurs permanentes aux seins , une hausse de cholestérol : Alors j'ai décidé d'arrêter ! Outch , l'acné est revenu puissance 10 en qqles semaines ...Heureusmnt , j'ai essayé un autre traitement antibio + zinc pr nettoyer ma peau ! Pour le moment , la pilule c'est non pour moi aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello! :)
      Merci pour ton témoignage, ça ne doit pas être chouette de voir l'acné revenir, mais mieux vaut ça que d'éventuels problèmes de santé, c'est sûr! :)

      Supprimer